Lutte contre l’humidité des murs et sols extérieurs : la solution de l’hydrofuge

Comment protéger les bâtiments des infiltrations d'eau et des taches sans empêcher les murs de respirer ? Quels sont les produits et solutions à privilégier ? Les produits hydrofuges, une réponse adaptée pour les matériaux poreux du bâtiment.

Les infiltrations d’eau dans les bâtiments et leur cortège de dégradations (taches, moisissures, efflorescences, …) apparaissant au fil du temps sont un problème que tout individu construisant ou acquérant une maison, tout entrepreneur réalisant un immeuble, ont à cœur de résoudre.

Ce problème concerne en tout premier lieu les parties du bâtiment exposées aux intempéries – façades, toitures, murs et sols à l’extérieur du bâtiment – et, dans une moindre mesure, les salles d’eau. Contactez le professionnel de la rénovation pour plus d’infos.

Par où l’eau va-t-elle s’infiltrer ?

L’eau dispose de 2 moyens principaux pour traverser les murs et sols : par les jointures entre surfaces ou par les matériaux de construction eux-mêmes.

En effet, les matériaux de construction ne sont pas, par nature, étanches. Bien au contraire, la plupart ont une certaine porosité, qu’il s’agisse de la pierre ordinairement employée, du mortier, du ciment ou même du béton.

Pour faire face aux infiltrations par les jointures), les solutions sont simples, au moins sur le papier. On peut protéger la jointure des projections d’eau, mais il faut que sa disposition s’y prête en termes de possibilités techniques ou d’aspect. On peut aussi mettre des joints qui assurent l’étanchéité (jusqu’à temps que leur vieillissement impose leur remplacement).

Pour s’attaquer aux infiltrations par la traversée directe des matériaux, on peut commencer par réduire la quantité d’eau stagnante (ceci ne s’appliquant bien sûr qu’aux sols et pas aux murs) en disposant de goulottes et conduits d’écoulement. Mais cela ne fait que réduire le problème et l’on revient à la solution évidente : imperméabiliser le matériau afin que l’eau ne puisse plus le traverser.

Lutte contre l’humidité des murs et sols extérieurs : la solution de l’hydrofuge

L’imperméabilisation des surfaces du bâtiment peut s’obtenir par 2 procédés

Le premier procédé est l’étanchéification, qui consiste à créer un film sur le support, film qui empêchera toute pénétration des liquides, mais interdira aussi au matériau de respirer et risquera de favoriser la rétention de l’humidité intérieure dans certaines parties du bâtiment ou de ses cloisons. D’autre part, un film sera sensible aux agressions mécaniques, notamment au niveau des sols avec les passages.

Le second procédé imperméabilise le matériau sans le rendre étanche : gaz et vapeurs ne sont pas arrêtés, seuls les produits en phase liquide le sont. La solution consiste à utiliser un produit hydrofuge. Ce produit va fonctionner par imprégnation du support, sans création de film à sa surface. Les avantages sont majeurs :  il n’y a pas de film, le produit est plus résistant et moins sensible aux rayures et aussi un hydrofuge laisse passer les gaz, le matériau respire.

Produits antitaches, certains hydrofuges peuvent aussi servir à teinter les matériaux traités ou rehausser leurs couleurs.

Par ailleurs, la chimie permet aujourd’hui d’offrir des hydrofuges adaptés à un matériau précis : pierre, béton, ciment… Comme les matériaux de construction comprennent également le bois, particulièrement concerné par le problème de l’humidité, un hydrofuge bois permettra de régler de nombreux problèmes, tout en donnant éventuellement des couleurs au mur ou au sol ainsi traité. Un avantage pour celui qui veut à la fois protéger sa maison et lui donner un aspect unique.